Communiqué USEP-SV – Lettre ouverte au Président candidat

Publié le 19 avril 2022

Monsieur le Président,

Le résultat du premier tour de l’élection présidentielle produit une nouvelle fois un second tour vous opposant à Marine Le Pen. Pour l’Union Syndicale des Entreprises Publiques du spectacle vivant (USEP-SV), vos deux candidatures ne s’inscrivent pas de façon égale dans la République. 

Elles ne s’inscrivent pas de façon égale dans la République, car nous ne sommes pas dupes : si la candidate et les responsables du RN se sont astreints à lisser leur discours, nul ne saurait ignorer les dangers d’une vision du monde enracinée dans les haines, la hiérarchisation des cultures, la distinction des êtres humains en fonction de leurs origines, de leur couleur de peau ou de leur croyance. Cette vision du monde est incompatible avec celle que nous défendons, fondée sur un socle de valeurs incarnées par la promesse nationale de liberté, d’égalité et de fraternité. Nous sommes animés au quotidien par la volonté de réconcilier et élever notre société par le partage des connaissances, les échanges artistiques et le brassage des cultures.

Voir Marine Le Pen gagner au second tour est désormais une perspective plus réaliste que jamais. Malgré les efforts considérables de l’État pendant la crise sanitaire, le quinquennat qui s’achève a généré une colère et une défiance inédites.

Face au danger d’un deuxième tour plus qu’incertain, vous avez pris le risque considérable de ne pas suffisamment vous adresser aux électeurs qui ne vous ont pas accordé leur confiance. 

Aussi clairs que soient les messages que nous enverrons pour éviter le pire – et nous le ferons  ! –  nous vous demandons de convaincre les électeurs déçus par votre politique de ne pas s’abstenir au second tour et, en tant que candidat du camp républicain, d’adresser des signaux clairs en faveur d’une union seule à même d’empêcher l’extrême droite d’arriver au pouvoir.

Nous, organisations professionnelles d’employeurs de service public, vous demandons d’infléchir votre politique et de vous adresser aux Françaises et aux Français pour que votre deuxième quinquennat soit inscrit sous un signe d’apaisement, d’unité et de partage.

Nous, organisations professionnelles d’employeurs de service public, demandons notamment : 

  • de renforcer les services publics : l’hôpital, l’université, l’école, la culture, qui doivent de nouveau être considérés à la hauteur de leur apport à la vie des territoires et à la cohésion de notre société, notamment en donnant les moyens d’une politique culturelle ambitieuse  qui s’adresse réellement  à tous les Français pour recréer ces liens si abimés ;
  • de garantir les finances des collectivités territoriales qui constituent la première ligne des services publics vitaux à la population ;
  • de cesser d’annoncer des baisses d’impôts dont les conséquences sont toujours des remises en cause des services publics et des réductions des moyen humains dévolus à ces services;
  • de ne pas engager dans le contexte social tendu, et au moment d’une reprise inflationniste inquiétante, des réformes qui aboutiraient à une casse sociale dévastatrice ; 
  • de réinstaurer un climat de confiance impérieux entre les corps intermédiaires, les élus locaux et le Gouvernement, qui a tant fait défaut ces cinq dernières années ;
  • de replacer la lutte contre le changement climatique au rang de priorité absolue qui nécessite de véritables moyens et une ambition majeure qui a manqué ces dernières années.

Nous n’accepterons jamais le repli identitaire ni nationaliste, nous combattrons le souverainisme de l’extrême-droite et son leitmotiv anti-européen.  

Nous, organisations d’employeurs de service public, sans adresser aucun quitus ni blanc-seing, n’hésitons pas une seconde à prendre une nouvelle fois nos responsabilités et le parti de la République en appelant à voter en faveur du seul candidat républicain présent au second tour.

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’assurance de notre parfaite considération.

> Télécharger la lettre en PDF

| ,