Communiqué – Réaction de PROFEDIM à la lecture du rapport de Caroline Sonrier

Publié le 22 novembre 2021

PROFEDIM a pris avec intérêt connaissance du rapport de Caroline Sonrier sur la politique de l’art lyrique en France.

Notre organisation partage plusieurs constats avec l’autrice du rapport, notamment sur l’importance de l’insertion territoriale, du développement des publics, de la place de la musique dans l’audiovisuel public et de représentation de la diversité.

PROFEDIM note également avec intérêt l’attention qui a été portée par la mission à l’engagement des établissements lyriques en faveur de la création, enjeu essentiel de l’art lyrique aujourd’hui, dont les ensembles et lieux indépendants sont également des acteurs, par la diversité d’esthétiques et de format qu’ils produisent.

Par ailleurs, PROFEDIM regrette que le rapport ne fasse que de brèves allusions et peu de propositions pour le renforcement des coopérations entre les acteurs permanents et indépendants. Nous rappelons une fois de plus que l’apport des ensembles indépendants et les partenariats avec les centres de création et les lieux indépendants sont indispensables à la diversité des esthétiques et des répertoires. Nous refusons catégoriquement l’opposition entre permanence et indépendance et affirmons que la qualité des propositions portées par les acteurs de l’indépendance est une complémentarité aux forces artistiques permanentes ainsi qu’une véritable opportunité pour un avenir lyrique renouvelé, plus divers et plus inclusif.

> Télécharger le communiqué en PDF

| ,