Présentation

PROFEDIM

Syndicat Professionnel des Producteurs, Festivals, Ensembles, Diffuseurs Indépendants de Musique

Un syndicat élargi pour défendre la musique indépendante

Les membres de PROFEDIM sont des acteurs majeurs de la vie musicale en France : compagnies lyriques, centres de création musicale, ensembles musicaux spécialisés, festivals, centres de recherche musicale, centres culturels de rencontre, producteurs ou diffuseurs indépendants de musique.

L’objectif de PROFEDIM est de réunir des structures musicales qui sont dans le champ de la convention collective des entreprises artistiques et culturelles et qui partagent une même « culture » : une économie qui place le projet musical en son centre, un attachement à la notion de création, d’innovation et de recherche musicale, et une autonomie de gestion. Les adhérents de PROFEDIM ont en commun le même attachement aux valeurs d’innovation musicale et d’indépendance artistique.

PROFEDIM est attaché à la charte des missions de service public. Il place au centre de ses préoccupations l’accès de tous aux œuvres de l’art comme aux pratiques culturelles ; il nourrit le débat collectif et la vie sociale en revendiquant une présence forte de la création artistique, et en reconnaissant aux artistes la liberté la plus totale dans leur travail de création et de diffusion. Les adhérents de PROFEDIM répondent à une finalité d’intérêt général aux côtés des autres opérateurs de l’État, et notamment les orchestres symphoniques et les opéras, favorisant ainsi la diversité de l’offre musicale.

Les spécificités de PROFEDIM : innovation musicale et indépendance artistique

PROFEDIM souhaite contribuer à la reconnaissance du rôle majeur que jouent, dans le paysage culturel français, les structures musicales indépendantes nées à l’initiative d’une personnalité artistique forte, de leur excellence et de leur dynamisme. Ces structures sont des acteurs essentiels porteurs d’innovation dans les domaines de la création musicale, de l’innovation la production, de la diffusion de la recherche, de la formation ainsi que dans la redécouverte et la valorisation du patrimoine musical.
Elles ont fait le choix d’un modèle économique pérenne qui place le projet artistique en son centre, en réunissant pour les activités de création, de production de recherche ou de diffusion, des équipes artistiques ou techniques les plus qualifiées, donnant au projet toute sa force artistique. .

Au cours des Entretiens de Valois, il est apparu que le champ musical indépendant ne pouvait pas être représenté par les seuls ensembles membres de PROFEVIS et qu’il était nécessaire et urgent d’ouvrir ce syndicat aux autres acteurs de ce secteur afin de faire reconnaître le poids et les spécificités de ce champ. Les spécificités du champ musical indépendant avaient besoin d’être reconnues au delà des seuls ensembles musicaux représentés par PROFEVIS.