Missions

1 • Défense des intérêts de ses adhérents

PROFEDIM participe aux négociations paritaires et prend part aux différents groupes de travail en cours et faire entendre les spécificités de ses adhérents (convention collective, accord sur les contrats…)
PROFEDIM est signataire de la nouvelle convention collective signée le 20 février 2009.

2 • Action coordonnée avec les autres organismes professionnels de la culture

PROFEDIM est membre actif au sein de différentes fédérations d’employeurs :
– la FESAC (Fédération des entreprises du spectacle vivant, de la musique, de l’audiovisuel et du cinéma),
– la FEPS (Fédération des Employeurs du Spectacle Vivant Public et Privé),
– ainsi que Pearle* (Performing Arts Employers Associations League Europe – confédération industrielle européenne des organisations dans les arts du spectacle).

Par ailleurs, PROFEDIM participe aux travaux d’Accord Majeur, plateforme au service de la musique.

3 • Défense d’une politique culturelle ambitieuse

PROFEDIM s’attache à défendre la nécessité des financements publics pour les structures musicales porteuses d’innovation, créatrices d’emploi, contribuant aux politiques éducatives en tant que forces indispensables de la vitalité culturelle et économique des territoires.
Le syndicat participe aux débats sur la politique culturelle de l’Etat et des collectivités, à savoir:

• Réforme des collectivités territoriales
• Révision générale des Politiques Publiques / politique du Ministère de la Culture
• Participation du syndicat aux instances post-Valois
• Place de la musique dans les politiques publiques
• Création, production et diffusion de la musique en France

4 • Défense des intérêts professionnels

PROFEDIM a pour vocation de défendre un certain nombre d’intérêts liés directement à l’activité de création et de diffusion musicale, parmi lesquels notamment :
• Les problématiques des captations et les relations avec le secteur de l’audio-visuel
• La mobilité internationale des projets artistiques
• Les cahiers des missions des ensembles et leur place dans le paysage culturel
• Les problématiques de droits d’auteurs
• Les conséquences de la directive service dans le spectacle vivant
• Les réflexions sur l’éducation musicale, l’insertion professionnelle des jeunes artistes, la reconversion etc.

5 • Rencontres avec les pouvoirs publics

PROFEDIM participe activement aux réunions organisées par le Ministère de la Culture et le Ministère du Travail, DRAC, collectivités territoriales.
PROFEDIM est représenté aux Conseil National des Professionnels du Spectacle (CNPS), aux Commissions régionales pour l’emploi dans le spectacle Vivant (COREPS), à la Commission Professionnelle Consultative (CPC) ainsi qu’à la Commission paritaire nationale pour l’emploi et la formation dans le spectacle vivant (CPNESV).

6 • Veille en matière sociale, fiscale et juridique

PROFEDIM assure, en matière sociale, fiscale et juridique, une veille permanente.
• Les problématiques de fiscalité dans le spectacle vivant (TVA / Taxe sur les salaires – réforme de la taxe professionnelle, nouveau paquet fiscal européen…)
• Les contrats de travail et les aides à l’emploi dans le spectacle vivant / la pratique amateur
• La portabilité des droits (prévoyance, complémentaire santé, formation professionnelle)
• Les nouvelles dispositions sur les retraites, sur la formation
• L’obtention de visas et de permis de travail pour les artistes étrangers

7 • Coordination

PROFEDIM transmet des informations régulières aux adhérents (site Internet, lettre d’information mensuelle, fiches techniques ou juridiques), met en place des groupes de travail à Paris et en région et assure une veille en matière sociale, fiscale et juridique. Le syndicat conseille et assiste les adhérents dans leurs questions d’employeur.